Vote Coderre Out Next Elections

Posted on Updated on

Coderre should resign. Projet Montreal is formally against the Mafia-linked project to develop in Pierrefonds.

Projet Montréal demande à ce que le maire de Montréal, Denis Coderre, et le maire de l’arrondissement de Pierrefonds, Jim Beis, abandonnent ce projet et que le PPU Pierrefonds Ouest soit suspendu le temps qu’une autorité externe fasse la lumière sur le sujet et que la Ville soit conseillée sur une démarche à suivre pour intégrer les terrains des promoteurs liés à la mafia à l’écoterritoire.

Développement de Pierrefonds Ouest : la Ville doit annuler le projet
Source: Projet Montreal Site

Le chef de l’Opposition officielle et chef intérimaire de Projet Montréal, Luc Ferrandez, s’inquiète des irrégularités qui caractérisent le projet de développement du secteur Pierrefonds Ouest. « La plus grande erreur de l’administration Coderre dans ce dossier est d’avoir modifié le zonage d’un terrain appartenant à des promoteurs immobiliers liés à la mafia pour permettre la vocation résidentielle. Aujourd’hui, la Ville veut inclure ces terrains dans l’écoterritoire de l’Anse-à-l’Orme. La Ville s’est placée dans une situation de grande vulnérabilité juridique. L’improvisation de Russell Copeman pourrait coûter cher aux Montréalais », a dénoncé Luc Ferrandez.

Projet Montréal s’inquiète du manque de transparence qui a caractérisé l’évolution du dossier depuis les tout débuts. « Le plus gros projet de développement immobilier de l’histoire récente de Montréal se négocie derrière des portes closes depuis 10 ans. Des négociations et des échanges de terrains avec des promoteurs, dont certains sont liés à la mafia, ont eu lieu dans la plus grande opacité. Depuis deux semaines, une journaliste tente d’avoir des réponses et la seule personne qui a accepté de commenter, est David Cliche, qui travaillait autrefois comme consultant pour la Ville sur ce projet et qui travaille aujourd’hui comme lobbyiste pour certains promoteurs du développement de Pierrefonds Ouest. La Ville doit faire la lumière sur ce dossier et rendre publics tous les documents liés à ces transactions et négociations », a commenté Éric Alan Caldwell, conseiller d’Hochelaga.

L’Opposition officielle fait d’ailleurs remarquer que Catherine Clément-Talbot, présidente du comité consultatif d’urbanisme et membre du parti de Denis Coderre, a sollicité des dons à la famille Grilli, l’un des promoteurs impliqués dans le projet, alors que l’arrondissement était en pleine démarche de négociation avec les promoteurs immobiliers et qu’une démarche de lobbyisme était à l’œuvre auprès des élus. « Il aurait été préférable qu’elle fasse preuve d’un devoir de réserve étant donné son rôle stratégique », a ajouté Éric Alan Caldwell.

Un mauvais projet à revoir

En plus des nombreuses lacunes éthiques, le projet de redéveloppement de Pierrefonds Ouest a tout simplement été mal ficelé, selon Projet Montréal. « Au-delà de la campagne marketing du maire Coderre, le projet Pierrefonds Ouest prévoit détruire un espace naturel de la superficie du mont Royal. Il s’agit de la plus grande destruction de terres agricoles dans la région métropolitaine depuis des décennies. De plus, la construction de plus de près de 6000 unités de logement dans un secteur très mal desservi par le transport en commun ne fera qu’aggraver les problèmes de congestion dans l’Ouest de l’île. Peut-on vraiment imaginer 10 000 nouveaux véhicules sur les autoroutes 20 et 40? », a renchéri Luc Ferrandez.

Projet Montréal propose plutôt de miser sur le redéveloppement des secteurs déjà construits de Pierrefonds et sur l’amélioration de l’accès au transport en commun. « Il y a un grand potentiel de développement dans le cœur de Pierrefonds; il y a de nombreux terrains vagues et de stationnement qui pourraient être développés en plein centre-ville. C’est d’abord sur ces terrains qu’il faudrait travailler plutôt que de créer une deuxième ville aux abords de l’arrondissement. Nous n’avons pas besoin d’un méga projet d’étalement urbain pour revitaliser Pierrefonds », a poursuivi Luc Ferrandez.

Projet Montréal demande à ce que le maire de Montréal, Denis Coderre, et le maire de l’arrondissement de Pierrefonds, Jim Beis, abandonnent ce projet et que le PPU Pierrefonds Ouest soit suspendu le temps qu’une autorité externe fasse la lumière sur le sujet et que la Ville soit conseillée sur une démarche à suivre pour intégrer les terrains des promoteurs liés à la mafia à l’écoterritoire. Projet Montréal propose également l’élaboration d’un nouveau PPU pour le secteur. « Nous proposons que l’OCPM tienne une consultation participative pour définir un nouveau projet de développement pour Pierrefonds plutôt que de travailler sur les bases du mauvais projet actuel », a conclu Luc Ferrandez.