Duplicity on Nun’s Island

Posted on Updated on

What I love about the internet is that you can run but you can’t hide. I found this interesting gem from May 2009 about another community fighting against development. In this story from La Presse, citizen conservationist Nina Gould alleges that changes were made to the development plans “en douce” which translates as surreptitiously. MS Gould won a prestigious conservation award in 2005 and is well respected in her community. The urbanist quoted in the story, Dany Tremblay, is apparently retained by our city to work on the Sainte Anne de Bellevue PPU – a company called BC2FP. We will try to contact Nina Gould for more information. Stay tuned.

Grogne à l’Île-des-Soeurs
By Jean-Christophe Laurence, La Presse

Une pétition, remise la semaine dernière au maire de Verdun, demande de revoir ce projet immobilier de la firme Westcliff. Selon les habitants de l’île, ce nouveau projet immobilier serait néfaste pour l’environnement et causerait de sérieux irritants à la qualité de vie.

Présidente du comité pour la protection du patrimoine de l’Île-des-Soeurs, Mme Gould affirme que des modifications ont été apportées en douce au plan d’urbanisme de l’an 2000. Le plan original permettait la construction de maisons unifamiliales. «Mais du jour au lendemain, dit-elle, on nous a appris que Westcliff allait construire neuf tours de 75 mètres.» Et ça, ajoute-t-elle, c’est sans compter les deux tours de la compagnie Proment qui font l’objet de discussions, ainsi que les quatre tours des Sommets construites récemment.

À l’arrondissement de Verdun, on prétend au contraire que le plan d’urbanisme n’a pas été modifié depuis l’an 2000, et que tout se passe exactement comme prévu. Dans une rencontre d’arrondissement tenue la semaine dernière, le maire de Verdun Gérald Bossé a cependant parlé de six nouvelles tours de 18 étages et non de neuf, comme l’indiquaient au départ les plans de la compagnie Westcliff.

«En fait, le projet de neuf tours a été refusé par la Ville, répond Dany Tremblay, responsable de l’urbanisme à l’arrondissement de Ville-Marie. Avec six tours, nous suivons les règles du jeu qui ont été fixées en juillet 2000 avec l’approbation des résidents.»

Pas aux oiseaux

Qui croire? Peu importe. Qu’il y ait six ou neuf tours, la question de l’environnement reste bien réelle. La pointe sud de l’île des Soeurs est depuis toujours un lieu de passage pour les oiseaux migrateurs. C’est, par le fait même, un des lieux d’observation les plus prisés au Québec- d’autant plus qu’il se trouve à cinq minutes de la ville. Mais selon Mme Gould, le projet Westcliff mettrait en danger cet écosystème, déjà grandement malmené par des décennies de développement immobilier. «Il y a cinq ans, il y avait encore 200 espèces d’oiseaux qui passaient par l’île
des Soeurs. Depuis qu’on a construit les quatre tours du sommet, ce chiffre a chuté terriblement…»

Is there anything more dishonest in this world than a municipal politician?

Aislin Cartoon Source: The Gazette