Letter to Daniel Breton

Posted on Updated on

The letter that follows was sent on September 28th, 2012. It was just forwarded to our attention.

Partenaires du Parc Écologique de l’Archipel de Montréal (PPÉAM)
Plus de cent organismes se sont regroupés en partenariat pour créer le Parc Écologique de l’Archipel de Montréal. Le but de cette démarche collective est de sauvegarder un minimum de 17 % du domaine bioclimatique de l’érablière à caryer cordiforme du Sud-Ouest du Québec. Ce patrimoine naturel est menacé de disparition alors qu’il recèle la plus grande biodiversité au Québec. Le projet de parc vise ce vaste domaine écologique dont la superficie s’étend des Basses-Laurentides jusqu’à la frontière américaine et du Suroît à Sorel. Ce projet d’envergure compte établir une ceinture verte pour Montréal et le Sud-Ouest du Québec – une ceinture verte de forêts, de milieux humides, de terres agricoles, de plaines inondables et d’îles, tous reliés par les corridors verts, les ruisseaux et les grandes rivières qui sillonnent le Québec méridional.

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DANIEL BRETON

FÉLICITATIONS !

Les Partenaires du Parc Écologique de l’Archipel de Montréal (PPÉAM), représentant plus de 100 organisations, dont 17 partenaires municipaux, se dédient à la création d’une ceinture verte pour le Grand Montréal et le Sud-Ouest du Québec. Le PPÉAM tient à vous féliciter pour votre nomination à titre de ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs ainsi que la nomination de M. Scott McKay en tant qu’adjoint parlementaire pour les dossiers de la faune et des parcs.

Le PPÉAM applaudit les gestes courageux que le gouvernement de la première ministre, Pauline Marois, a posés dès les premiers jours de son mandat notamment : l’arrêt de l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste, la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 et l’annulation du plan de relance de la mine Jeffrey d’Asbestos.

Le nouveau gouvernement du Québec vient de redonner à l’environnement ses lettres de noblesse. Le PPÉAM ne peut que s’en réjouir étant convaincu que la prise de mesures immédiate permettra de protéger, préserver et rétablir l’héritage naturel du Québec méridional, zone négligée depuis des décennies. Le PPÉAM est très confiant que les engagements de la plate-forme électorale du Parti Québécois en 2008 seront mis de l’avant :

La protection de nos espaces verts

Le Parti Québécois réitère son objectif à l’effet de protéger 12 %* du territoire naturel du Québec, notamment dans la zone méridionale du Québec. Cette zone, d’une très grande biodiversité, s’étend des contreforts des Laurentides jusqu’aux frontières américaines et de Sorel à l’Outaouais. Bien que représentant un formidable défi, sa sauvegarde est d’autant plus importante que cette zone est habitée par une population très dense. À l’heure actuelle, seulement 4 % de cette zone est protégée. La protection de cette zone assurera pour les générations présente et future l’accès à des espaces naturels extrêmement riches en faune et en flore et permettra aussi de relier ces zones protégées au riche corridor appalachien. (*17 % est le nouvel objectif de Nagoya)
http://pq.org/actualite/communiques/des_actions_concretes_pour_l_environnement

La première ministre du Québec, Mme Pauline Marois, à l’occasion de la présentation du nouveau Conseil des ministres, a mandaté M. Breton « de tracer le chemin d’un pays que nous voulons vert et bleu ». Les Partenaires du Parc Écologique de l’Archipel de Montréal (PPÉAM) félicitent chaleureusement Madame Marois pour ses engagements en matière d’environnement et pour le choix judicieux des membres de son Cabinet.

Cordialement

Tommy Montpetit
David Fletcher
Porte-parole du PPÉAM
Partenaires du Parc Écologique de l’Archipel de Montréal