Une ceinture verte de 1,7 million d’hectares

Posted on Updated on

From LaPresse. It seems everyone understands the economic and quality of life benefits of green spaces except Ste. Anne de Bellevue’s council.

Il faut renforcer la protection de milieux naturels sur un vaste territoire s’étendant de Rigaud jusqu’à Trois-Rivières (notre photo), selon la Fondation David Suzuki.

Pour bien protéger la biodiversité dans la région de Montréal, il faut renforcer la protection de milieux naturels sur un vaste territoire s’étendant de Rigaud jusqu’à Trois-Rivières.

C’est ce que propose la Fondation David Suzuki (FDS) dans un rapport écrit dans la foulée des consultations sur le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD).

Dans la version définitive de ce plan, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a fait sienne l’idée d’une «trame verte et bleue» autour de Montréal, une zone où les mesures de protection des milieux naturels et des terres agricoles seraient renforcées.

«La CMM adopte la ceinture verte, mais ne l’a pas dessinée, dit Karel Mayrand, directeur pour le Québec de la Fondation David Suzuki. Ils veulent cinq ou six projets ici et là. Nous, on propose un cadre écologique pour la ceinture verte. C’est basé sur la géologie, mais aussi sur l’histoire naturelle. On veut prendre les endroits qui ont été le plus altérés et les reconnecter avec des grands milieux naturels intacts.»


Read the full article here